Pour qui le Pilates ?

“Quel que soit l’âge, le Pilates est bénéfique pour tout un chacun. Mais il existe des terrains ou sa pratique se révêle particulièrement souveraine.”

LE MAINTIEN DU CORPS

Message à tous ceux qui ont pris l’option de se maintenir en forme malgré les contraintes du quotidien de plus en plus nombreuses et stressantes. Cet objectif qui, en principe devrait être partagé par tous, constitue dans la pratique un défi de tous les instants. Postures de bureau, gestes répétitifs, avancée du temps, grossesses, ou accidents de la vie, petits ou grands, mettent notre corps à rude épreuve.

Le pilates nous apprend à évoluer vers notre optimum. Vous appréhenderez par la pratique la musculature de votre corps d’un point de vue global. Les débutants en Pilates sont souvent surpris de prendre conscience de l’existence de certains muscles de leur anatomie dont ils ignoraient jusque là totalement l’existence. Un rééquilibrage permet par la suite de soulager les sur-sollicitations hasardeuses du corps. Ce, quelles que soient les contraintes subies par ce dernier durant son histoire.

En renforçant l’équilibre musculaire, la méthode Pilates vise à un repositionnement du centre de gravité. En bénéficiant par ce « gainage » d’une ergonomie nouvelle, vous soulagerez les tensions : votre corps sera fort dans son ensemble.

Les muscles profonds posturaux ainsi que les muscles superficiels seront travaillés en allongement. Affinée, votre silhouette retrouvera une tonicité nouvelle. Ventre plat, jambes fines et galbées, fessiers toniques, dos fort …

LE PILATES DES SENIORS

Avec le temps, bien avancer en âge, tout en continuant à rester actif et en bonne santé, constitue le plus grand des défis pour chacun d’entre nous. Nombre de personnes âgées sont d’avis que faire de l’exercice augmente le risque de se blesser. Alors que c’est pourtant l’inverse qui est vrai: quelqu’un privé d’activité physique a potentiellement plus de chance de se blesser et de tomber malade.
L’équilibre et l’agilité, (qui dépendent de ce qu’on appelle en terme savant la proprioception et la conscience kinesthésique) diminuent avec l’âge et une vie sédentaire. Pour se mouvoir dans l’espace, notre corps dépends à la fois de la vision, du système vestibulaire (le système nerveux en association avec nos muscles), des articulations et des tendons. Avec l’âge, ces systèmes sensoriels sont peu à peu altérés et perdent de leur efficacité.
Le système musculaire s’affaiblit du centre vers les extrémités. La perte de souplesse diminue également la capacité de bouger correctement et de préserver un bon maintien. Au fur et à mesure que le « centre » s’affaiblit, les extenseurs se raccourcissent, tirant le haut de corps vers l’avant. Jusqu’à la chute. Résultat, beaucoup de gens âgés perdent l’équilibre, tombent, et souffrent de blessures orthopédiques des fractures de l’épaule ou de la hanche.

Idéal pour les seniors, le Pilates est considéré comme une «méthode douce» pour le corps. Il ne sollicite pas aussi durement les articulations que bon nombres de gymnastiques présentes sur le marché. Il privilégie au contraire, la respiration et la qualité des gestes. Pas le nombre de répétition. Dans les autres méthodes, on vise la quantité de poids déplacée et la répétition du geste. Ce qui a tendance à créer des muscles «courts», plus enclins aux blessures, surtout chez les gens âgés.
En Pilates, on renforce « le centre » et on travaille sur la mobilité et l’élasticité des articulations. Les exercices apprennent à se servir de tous les muscles du corps, les profonds ainsi que les superficiels, et de ce fait, réduisent les risques de chutes. Renforcer les muscles plus profonds réduit le stress sur les muscles les plus gros et les aide à mieux travailler.

Grâce au Pilates, un senior peut acquérir et développer «un centre» et des muscles stabilisateurs «forts» et une base équilibrée pour bouger. L’efficacité de la méthode tient dans sa grande souplesse d’utilisation et le fait qu’elle est entièrement personnalisable à chaque client. Ce dernier dispose d’un programme adapté qui lui permet de mieux faire face à son environnement.

LE PILATES DES SPORTIFS

Chaque discipline sportive quelle qu’elle soit, permet d’engranger des bénéfices musculaires mais connait aussi des contraintes liées à la spécificité de cette activité. C’est particulièrement vrai des joueurs de tennis ou des golfeurs qui frappent toujours avec le même bras, sollicitent toujours le même pied de réception et sont sujets à de multiples torsions de la colonne vertébrale. Cela l’est tout autant de sports réputés particulièrement « complets » comme l’aviron dans lequel la souplesse du dos est fortement remise en cause par l’utilisation intensive des muscles fléchisseurs. Chaque partie du corps sur-développée en terme de performance entraine par voie de conséquence un déficit des muscles périphériques moins sollicités. D’où un déséquilibre postural, cause de douleurs et des blessures musculaires à répétition…
Le Pilates est un outil parfait pour les grands sportifs en décompensation de fin de saison. Ce n’est pas un hasard si on le retrouve inscrit au programme d’entrainement des All-Blacks mais également des plus grande équipes du football américain et des stars du basketball (Kobe Bryant, Jason Kidd, James Lebron…). Les équipes de rugby anglaises et galloises, Tiger Woods, Martina Navratilova, Martha Graham tout comme bien d’autres athlètes de haut niveau et sportifs professionnels, entraîneurs et chorégraphes ont intégré le Pilates dans leur quotidien. Le Pilates est aussi enseigné dans tous les plus grands opéras du monde (Ballet National de Marseille, Royal Ballet de Londres, Scala de Milan, New York City Ballet…).
A tous, le Pilates contribue à renforcer l’axe central afin d’optimiser les performances et donc susceptible en ce qui vous concerne:
– de vous porter
– d’alléger le poids du corps sur les membre inférieures,
– de renforcer votre rachis lombaires veillant a sa protection
– de soutenir votre corps dans une symétrie posturale, entrainant la répartition des efforts et des forces engagées
– d’améliorer les coordinations et les synergies musculaires.
Autant d’éléments incontournables pour pratiquer une activité physique régulière dans de bonnes conditions et pour lesquels ma formation de préparatrice sportive me conduit à proposer une évaluation précise et personnalisé. Un bilan biomécanique de votre corps permettra de définir vos besoins. Ensemble sur cette base, nous construirons un programme adapté pour booster vos performances en toute sécurité.

REHABILATATION POST-PATHOLOGIE

L’Arthrite

Le Pilates est une thérapie formidable pour un malade souffrant d’arthrite: C’est une méthode contrôlée et douce. L’arthrite est la plus grande cause d’incapacité physique touchant 9 milliards d’individus de tous âges, (dont 12.000 enfants) : Les gens atteints d’arthrite doivent être suivis en physiothérapie pour déterminer quels types d’exercices leur permettra d’améliorer leur mobilité, tout en réduisant la douleur.
En Pilates, ils peuvent travailler au calme et à leur niveau de confort. Ce qui évite l’ajout de stress sur les articulations, tout en les aidant à devenir plus mobiles et plus souples avec le temps. La méthode Pilates est une activité totalement surveillée qui met les articulations en position neutre, leur permettant de bouger aussi efficacement possible. Joseph Pilates jeune, souffrait lui aussi d’un rhumatisme aigu…

La scoliose

Pour aligner une scoliose, la méthode Pilates travaille essentiellement la ligne centrale du corps. Cette dernière, suit la colonne vertébrale et descend des cuisses jusqu’au sol. Elle maintient le corps de façon à ce qu’il s’allonge symétriquement.Nous disposons de trois stratégies, basiques en apparence mais extrêmement efficaces, pour aligner une scoliose :

⁃ Allonger la ligne centrale du corps : ce qui enlèvera toutes constituants de cyphose et de lordose associées à la difformité de la colonne.

⁃ Développer visuellement la symétrie autour la ligne centrale en mieux situant les parties du corps (ceci exige soit un miroir, soit un professeur avec un œil aiguisé qui guide avec ses mains).
⁃ L’usage du «Body Sense» (la sensibilité de son corps ou kinesthésie) afin de développer la symétrie autour de la ligne centrale en reconnaissant la différence entre les deux cotés pendant les exercices.

Une quatrième stratégie enfin, «la respiration en rotation» est une technique avancée qui permet solliciter le côté concave de la scoliose .

Post-cancer

En post-traitement du cancer, et même pendant le traitement, une réhabilitation corporelle est généralement souhaitable. Il est tout à fait primordial de préserver le maintien du corps, l’équilibre et l’amplitude des mouvements. On évitera ainsi les contractions de cicatrices, les lymphoedèmes et le déconditionnement. Dans la pratique, cette réhabilitation corporelle n’est jamais prise en charge par l’unité de soin qui vous traite. Elle est tout simplement absente .

Pour ma part, je pense qu’il n’est plus acceptable de donner à une femme une feuille de papier sur laquelle sont griffonnés quelques exercices et de la renvoyer chez elle. Je connais parfaitement le problème, ayant moi-même survécu à un cancer du sein. Professeur de Pilates, ma formation m’a aidée.

Mon programme s’adresse aux femmes ayant subi:
⁃ une mastectomie,
⁃ un enlèvement de ganglions lymphatique,
⁃ un implants en gélatine,
⁃ une reconstruction autologue,
⁃ une chimiothérapie
⁃ des séances de radiation.

Si une femme se fait enlever les ganglions lymphatiques, le tissu entre la cage thoracique et l’épaule peut se souder et occasionner ce qu’on appelle «une épaule gelée».
Elle peut développer des lymphoedèmes (des gonflements du bras, consécutifs à l’ablation d’un ganglion lymphatique ou d’une radiation). Ou encore un affaiblissement de ses muscles abdominaux, si elle a subi à un protocole de reconstruction des seins à partir des tissus ventraux.
Dans tous les cas, grâce aux appareils à ressorts du Pilates des centaines d‘exercices sans aucun danger sont possibles et permettent de cibler « les muscles ou les tissus précis, ayant besoin d’être renforcés.
Le Pilates assure une connexion durable entre le corps et l’esprit. Les patientes ayant un cancer du sein profiteront avantageusement des techniques de respiration et de concentration, essentielles à cette méthode .
Ce type d’exercice stimule enfin, sans aucun dommages collatéraux, le système lymphatique.
A la différence des exercices de musculation ou d’isométrie (contre-indiqués dans la réhabilitation du cancer) les muscles ne se raccourcissent pas avec le Pilates . Le Pilates n’est pas de l’aérobic. Les patientes évitent les séances d’entraînement épuisantes. Leurs muscles se tonifient. Et dans certains cas, elles peuvent même perdre du poids, au profil du tonicité globale du corps.