Le Pilates et la réhabilitation post-pathologie

L’Arthrite

Le Pilates est une thérapie formidable pour un malade souffrant d’arthrite: C’est une méthode contrôlée et douce. L’arthrite est la plus grande cause d’incapacité physique touchant 9 milliards d’individus de tous âges, (dont 12.000 enfants) : les gens atteints d’arthrite doivent être suivis en physiothérapie pour déterminer quels types d’exercices leur permettra d’améliorer leur mobilité, tout en réduisant la douleur.
En Pilates, ils peuvent travailler au calme et à leur niveau de confort. Ce qui évite l’ajout de stress sur les articulations, tout en les aidant à devenir plus mobiles et plus souples avec le temps.

La méthode Pilates est une activité totalement surveillée qui met les articulations en position neutre, leur permettant de bouger aussi efficacement possible. Joseph Pilates jeune, souffrait lui aussi d’un rhumatisme aigu…

La scoliose

Pour aligner une scoliose, la méthode Pilates travaille essentiellement la ligne centrale du corps. Cette dernière, suit la colonne vertébrale et descend des cuisses jusqu’au sol. Elle maintient le corps de façon à ce qu’il s’allonge symétriquement.

Nous disposons de trois stratégies, basiques en apparence mais extrêmement efficaces, pour aligner une scoliose :

  • Allonger la ligne centrale du corps : ce qui enlèvera toutes constituants de cyphose et de lordose associées à la difformité de la colonne.
  • Développer visuellement la symétrie autour la ligne centrale en mieux situant les parties du corps (ceci exige soit un miroir, soit un professeur avec un œil aiguisé qui guide avec ses mains).
  • L’usage du «Body Sense» (la sensibilité de son corps ou kinesthésie) afin de développer la symétrie autour de la ligne centrale en reconnaissant la différence entre les deux cotés pendant les exercices.

Une quatrième stratégie enfin, «la respiration en rotation» est une technique avancée qui permet solliciter le côté concave de la scoliose .

Post-cancer

En post-traitement du cancer, et même pendant le traitement, une réhabilitation corporelle est généralement souhaitable. Il est tout à fait primordial de préserver le maintien du corps, l’équilibre et l’amplitude des mouvements. On évitera ainsi les contractions de cicatrices, les lymphœdèmes et le déconditionnement. Dans la pratique, cette réhabilitation corporelle n’est jamais prise en charge par l’unité de soin qui vous traite. Elle est tout simplement absente .

Pour ma part, je pense qu’il n’est plus acceptable de donner à une femme une feuille de papier sur laquelle sont griffonnés quelques exercices et de la renvoyer chez elle. Je connais parfaitement le problème, ayant moi-même survécu à un cancer du sein. Professeur de Pilates, ma formation m’a aidée.

Mon programme s’adresse aux femmes ayant subi :

  • une mastectomie,
  • un enlèvement de ganglions lymphatique,
  • un implants en gélatine,
  • une reconstruction autologue
  • une chimiothérapie
  • des séances de radiation.

Si une femme se fait enlever les ganglions lymphatiques, le tissu entre la cage thoracique et l’épaule peut se souder et occasionner ce qu’on appelle «une épaule gelée».
Elle peut développer des lymphœdèmes (des gonflements du bras, consécutifs à l’ablation d’un ganglion lymphatique ou d’une radiation). Ou encore un affaiblissement de ses muscles abdominaux, si elle a subi à un protocole de reconstruction des seins à partir des tissus ventraux.
Dans tous les cas, grâce aux appareils à ressorts du Pilates, des centaines d‘exercices sans aucun danger sont possibles et permettent de cibler les muscles ou les tissus précis, ayant besoin d’être renforcés.
Le Pilates assure une connexion durable entre le corps et l’esprit. Les patientes ayant un cancer du sein profiteront avantageusement des techniques de respiration et de concentration, essentielles à cette méthode .
Ce type d’exercice stimule enfin, sans aucun dommages collatéraux, le système lymphatique.
À la différence des exercices de musculation ou d’isométrie (contre-indiqués dans la réhabilitation du cancer) les muscles ne se raccourcissent pas avec le Pilates . Le Pilates n’est pas de l’aérobic. Les patientes évitent les séances d’entraînement épuisantes. Leurs muscles se tonifient. Et dans certains cas, elles peuvent même perdre du poids, au profil du tonicité globale du corps.

Études scientifiques

Soulager les douleurs chroniques du dos

En 2011, une méta-analyse a été publiée à ce sujet. Sept petites études cliniques, regroupant 194 sujets, ont été recensées. Selon les résultats, les sujets des groupes Pilates ressentaient significativement moins de douleur que ceux des groupes témoins avec interventions minimales (soins usuels du médecin ou activités quotidiennes). Par contre, aucune différence significative n’a été observée entre les traitements Pilates ou ceux d’autres formes d’exercices. Les auteurs de la revue ont toutefois souligné que leurs conclusions doivent être interprétées avec prudence à cause du petit nombre d’études et de sujets inclus dans cette méta-analyse.

Améliorer la flexibilité

Une étude d’observation a évalué l’efficacité d’un entraînement Pilates sur le plan de la flexibilité et de la composition corporelle des individus. Trente-deux sujets, âgés de 37 ans à 48 ans, pratiquant 1 heure par semaine des exercices Pilates, ont été évalués après 2 mois, 4 mois et 6 mois d’entraînement. Une nette amélioration de la flexibilité du bas du dos a été notée. Par contre, après 6 mois, aucune différence significative n’a été observée en regard de la composition corporelle.

Améliorer la condition physique et la qualité de vie

Une étude clinique a évalué l’efficacité du Pilates sur l’amélioration de l’endurance musculaire, la flexibilité, l’équilibre et la posture. Cinquante sujets actifs, âgés de 26 ans à 59 ans, ont été divisés aléatoirement en 2 groupes, soit un groupe expérimental d’exercices Pilates et un groupe témoin. Après 12 semaines d’entraînement (2 séances hebdomadaires de 60 minutes), les auteurs ont observé une amélioration significative de l’endurance abdominale, de la flexibilité des mollets et de l’endurance musculaire du haut du corps chez les sujets du groupe Pilates, comparativement au groupe témoin. Cependant, aucun changement significatif n’a été rapporté en regard de la posture et de l’équilibre.
Une autre étude clinique aléatoire, réalisée en 2010, auprès de 52 femmes âgées de 60 ans à 78 ans, a montré que des exercices Pilates pouvaient améliorer l’équilibre, l’autonomie et la qualité de vie des femmes plus âgées.

Renforcer les muscles du plancher pelvien

En 2010, une étude clinique a évalué l’efficacité d’exercices Pilates auprès de 52 femmes, atteintes ou pas de problèmes d’incontinence urinaire. Les sujets ont été divisés au hasard en 2 groupes. Durant 12 semaines, les femmes ont pratiqué, 2 fois par semaine pendant 1 heure, soit des exercices Pilates soit une thérapie de rééducation musculaire et de biofeedback dirigée par une physiothérapeute. Les résultats ont montré que toutes les femmes avaient amélioré la force des muscles du plancher pelvien, mais aucune différence significative n’a été observée entre les 2 groupes.

Aider les femmes durant leur grossesse

En 2004, un article a indiqué que la méthode Pilates pouvait aider les femmes, durant et après la grossesse, à atteindre un état mental et physique stable. Ce programme d’exercices permet de fortifier les muscles stabilisateurs de la région pelvienne et du dos, et d’améliorer la respiration. Cela convient bien à la période de la grossesse. Cependant, aucun essai clinique n’a été publié afin d’en déterminer l’efficacité et la sécurité.

Soulager les symptômes de la fibromyalgie

En 2009, une étude pilote a évalué l’efficacité de la méthode Pilates dans le soulagement des symptômes de la fibromyalgie. Sur une période de 12 semaines, à une fréquence de 3 fois par semaine, 50 femmes, divisées aléatoirement en 2 groupes, ont effectué soit un programme de 1 heure de Pilates soit 1 heure d’exercices de relaxation et stretching à la maison. La méthode Pilates a donné des effets positifs en regard de la réduction de la douleur et des symptômes tandis que le programme d’exercices de relaxation et stretching n’a apporté aucune amélioration de ces paramètres. Toutefois, 3 mois après la fin du projet, aucune différence n’était plus observable entre les 2 groupes.

Efficacité incertaine Améliorer la qualité de vie de femmes souffrant du cancer du sein.

En 2010, une petite étude clinique aléatoire a évalué l’efficacité d’un entraînement Pilates sur la capacité fonctionnelle, la flexibilité, la fatigue, la dépression et la qualité de vie de 42 femmes atteintes d’un cancer du sein. Toutes les femmes ont fait des exercices quotidiens à la maison et marché 3 jours par semaine. La moitié d’entre elles ont, en plus, pratiqué le Pilates. Les auteurs concluent qu’un programme d’exercices Pilates est sécuritaire et semble apporter des effets positifs sur la capacité fonctionnelle et la qualité de vie et contre la dépression.

Sources

Jago R, Jonker ML, Missaghian M, Baranowski T. Effect of 4 weeks of Pilates on the body composition of young girls. Prev Med. 2006 ; 42 :177-80.

G. BALTACI, ET AL. 2006

Segal NA, Hein J, Basford JR. The effects of Pilates training on flexibility and body composition: an observational study. Arch Phys Med Rehabil 2004;85:1977–81.

Caldwell K, Harrison M, Adams M, Triplett NT. Effect of Pilates and taiji quan training on self-efficacy, sleep quality, mood, and physical performance of college students. J Bodyw Mov Ther. 2009 ;13 :155-63.

Eyigor S, Karapolat H, Yesil H, Uslu R, Durmaz B. Effects of pilates exercises on functional capacity, flexibility, fatigue, depression and quality of life in female breast cancer patients: a randomized controlled study. Eur J Phys Rehabil Med. 2010.

Kloubec JA. Pilates for improvement of muscle endurance, flexibility, balance, and posture. J Strength Cond Res. 2010;24:661–667.

Nathalie Sidolski - Cours de Pilates - ParisNathalie Sidolski

Cours de Pilates personnalisés à Paris

Prenez rendez-vous au 07 84 34 57 93